La CSF est une organisation Familiale de défense des consommateurs et des locataires

La CSF agit avec les Familles dans tous les domaines du quotidien : consommation, logement, éducation, parentalité.

 

Dès les années 30 naît l’idée de défendre les droits de la famille hors du cadre de l’entreprise. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le pays est profondément sinistré et c’est dans ce contexte que des personnes se mobilisent pour organiser l’entraide.

Lorient a été détruite à 80 % par les bombes des alliées. La vie est dure, surtout pour le milieu populaire. Pour améliorer leurs conditions de vie, les familles populaires doivent s’organiser et unir leurs forces. C’est un mouvement spontané et alors peu structuré.

Des familles ouvrières décident de se regrouper et de s’organiser pour faire face aux difficultés liées à la guerre

  • Face aux problèmes de ravitaillement : organisation de réseaux d’entraide avec des fermiers locaux (légumes, oeufs), achat de cocottes minutes qui étaient passées de famille en famille.
  • Face à la pénurie de logements : construction des cabanes américaines, canadiennes et françaises pour loger les familles. …
  • Soutien aux femmes de prisonniers et de déportés, …
  • Les familles et le rationnement

 en 1941   Apparition du MPF (Mouvement Populaire des Familles), un groupement fondé à la fois sur leur situation de famille et leur appartenance à la classe ouvrière.

Juste après la guerre, la situation reste difficile pour les familles : tickets de rationnement, crise du logement… mais les solidarités nées au cœur de la guerre vont trouver un prolongement avec la création des Associations Familiales Ouvrières (AFO) qui a pour objectif de bien marquer les réalités vécues par une large masse populaire.

en 1959   Des actions et des réalisations se mettent peu à peu en place : coopératives familiales d’alimentation, groupements d’achats, services aide à domicile, maisons de vacances, … c’est le réel début des actions de terrain de la future ‘Confédération Syndicale des Familles’.

Car peu à peu, l’action des AFO se diversifie et s’intéresse désormais à tout ce qui est lié aux questions de consommation et de pouvoir d’achat des familles, mais aussi de logement et d’éducation et en janvier : les AFO deviennent La CSF (La Confédération Syndicale des Familles).

Depuis   Et à diverses reprises, lors de Congrès nationaux, La CSF reprend ce qui la motive :

  • L’ancrage dans le milieu populaire et une prise en compte du fait familial,
  • La promotion collective des individus,
  • L’autonomie vis-à-vis des organisations professionnelles, syndicales et politiques,
  • Le choix de la laïcité comme principe fort,
  • L’ancrage des actions dans une démarche d’éducation populaire.

Et reprécise ses objectifs :

  • Être le lieu où les familles sont écoutées et entendues, où elles se regroupent pour s’informer mutuellement, s’entraider et agir ensemble,
  • Mener des actions pour que les familles obtiennent des conditions de vie et un environnement adéquat.
  • Donner aux familles les moyens d’être actrices de leur vie et d’exercer leurs responsabilités éducatives, sociales, économiques.

Et à diverses reprises, lors de Congrès nationaux, La CSF reprend ce qui la motive :

  • L’ancrage dans le milieu populaire et une prise en compte du fait familial,
  • La promotion collective des individus,
  • L’autonomie vis-à-vis des organisations professionnelles, syndicales et politiques,
  • Le choix de la laïcité comme principe fort,
  • L’ancrage des actions dans une démarche d’éducation populaire.

Et reprécise ses objectifs :

  • Être le lieu où les familles sont écoutées et entendues, où elles se regroupent pour s’informer mutuellement, s’entraider et agir ensemble,
  • Mener des actions pour que les familles obtiennent des conditions de vie et un environnement adéquat.
  • Donner aux familles les moyens d’être actrices de leur vie et d’exercer leurs responsabilités éducatives, sociales, économiques.

 

Histoire CSF